Des preuves numériques à la lumière du jour

Jusqu’à présent, aucune solution ne permettait de réaliser une extraction physique des données de dispositifs Huawei.

Alors que les marques de smartphones impliqués dans les activités criminelles augmentent chaque jour, les enquêteurs forensiques sont désormais plus préparés que jamais pour faire face aux conséquences d’incidents actuels et futurs impliquant plusieurs téléphones.

Part de marché de Huawei et implications

Depuis cette année, Huawei est le 3e plus grand fournisseur de smartphones en Europe, avec une part de marché 15,34 %, après Samsung et Apple (vous pouvez consulter les statistiques des parts de marché des fournisseurs de smartphones d’Europe du site StatCounter).


En outre, à partir de 2017, Huawei a dépassé Apple en devenant le 2e fournisseur mondial de smartphones. Consultez le graphique suivant proposé par Counterpoint Research

 

Même si Huawei est le 5e fournisseur de services mobiles en Amérique du Nord, avec 2,4 % de part de marché, l’adoption mondiale des dispositifs Huawei représente une menace puisqu’ils proviennent de régions traditionnellement hostiles aux États-Unis.


Les conséquences pour le secteur de la forensique numérique:

Notre laboratoire de recherche vous propose la fonctionnalité de déchiffrement via bootloader pour dispositifs Huawei, mais aussi d’autres solutions d’extraction physique de pointe: Smart ADB pour les dispositifs Android, et le déchiffrement EDL via bootloader pour les dispositifs Android équipés de processeurs Qualcomm, qui établit la norme dans le secteur forensique.

Ainsi, potentiellement, jusqu’à 15 % des preuves numériques de différents téléphones mobiles Huawei récents sont désormais accessibles avec UFED Version 7.8 et versions ultérieures.

Avec UFED 7.8, vous pouvez désormais réaliser des extractions physiques et de système de fichiers après contournement du verrouillage sur des dizaines de dispositifs Huawei intégrant des processeurs HiSilicon Kirin. Toutes les gammes de smartphones suivantes sont prises en charge : 620, 650, 658, 659, 930, 935, 950 et 960. Les appareils pris en charge comprennent : le Mate 9, le Honor 9, le P9 et le P10

Consultez nos notes de version UFED 7.8 , pour obtenir une description plus détaillée de la capacité de déverrouillage des dispositifs Huawei, ou:

  • Les nouvelles applications et mises à jour Android/iOS prises en charge, comme Yubo, anciennement Yellow, une application de réseaux sociaux destinée aux adolescents et 147 autres mises à jour d’applications.
  • Nouveaux appareils mobiles pris en charge : le Oppo CPH1609 F3, l’Alcatel 5090i A7 et le Sony G3121 Xperia XA1.
  • Valeurs de hachage cryptographiques pour la validation logicielle


Vous pouvez aussi consulter la courte vidéo de démonstration suivante expliquant comment exécuter le processus de déverrouillage ultra-simple sur les dispositifs Huawei à l’aide d’un câble. Vous apprendrez également quand et pourquoi utiliser la fonctionnalité de déchiffrement via bootloader et vous bénéficierez de conseils pour améliorer vos procédures d’extraction Huawei.

 

 

Grâce à ce dernier développement, les enquêteurs forensiques peuvent proposer davantage de preuves pour trouver le coupable puisqu’ils disposent de données numériques exploitables.

Share this post