[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Combinées aux fonctions d’ingestion des données d’informatique légale, les nouvelles capacités automatisées de détection et de catégorisation des supports numériques intègrent et analysent les diverses sources de preuves numériques sensibles (données des réseaux sociaux, du Cloud, des ordinateurs, des appareils mobiles et des opérateurs de téléphonie) dans une même et unique vue pour accélérer l’analyse des pièces à conviction.

Petah Tikvah, IsraëL – 7 août 2017 Cellebrite, premier fournisseur de solutions de renseignement numérique, annonce aujourd’hui les améliorations révolutionnaires apportées à sa gamme Analytics. Ces améliorations accélèrent la détection et l’analyse des preuves issues des supports numériques grâce à plusieurs algorithmes d’apprentissage machine. Cette dernière avancée dans l’analyse des preuves numériques dote les professionnels des forces de l’ordre d’algorithmes de réseaux neuronaux à la pointe de la technologie, capables d’identifier et de classer automatiquement les images et séquences vidéo, connues et inconnues.

Pouvoir exploiter des outils avancés pour analyser le texte, les vidéos et les images optimise l’utilisation des ressources affectées aux enquêtes. En effet, cela élimine l’analyse manuelle des gros volumes de contenus multimédias et réduit l’impact psychologique provoqué par la vue des contenus choquants généralement associés aux affaires criminelles.

« Les preuves numériques issues des téléphones portables, des comptes de réseaux sociaux et des ordinateurs représentent souvent des centaines d’artefacts de données (notamment de métadonnées et de classification des images et des vidéos) qui compliquent encore davantage l’analyse et la rendent encore plus fastidieuse », déclare Patrick Krieg, détective de la Division des enquêtes criminelles de la police de Dunwoody. « Grâce aux renseignements fournis par Cellebrite Analytics en quelques heures seulement, mon unité d’enquête a trouvé des pistes que nous n’aurions autrement détectées qu’en plusieurs semaines ou mois. La portée de cet outil, comme sa capacité à croiser les données et à faire ressortir les différentes corrélations, est sans précédent. En affichant les informations dans un format présentable et exploitable, cet outil d’analyse est à mon avis LA solution face au volume colossal de données extraites des appareils cellulaires. »

La sortie de la nouvelle plateforme UFED Analytics de Cellebrite fournit de puissantes possibilités de corrélation, d’affichage et d’exploration des fichiers stockés dans les ordinateurs, les réseaux sociaux, le Cloud, les appareils portables, les enregistrements des opérateurs téléphoniques et autres sources de données numériques. Le tout s’affiche dans une vue centralisée que peuvent consulter différents utilisateurs selon leur niveau d’accès. Pour les équipes d’enquête, cela se traduit par une véritable collaboration et du vrai renseignement numérique. Les principales mises à jour apportées la plateforme sont les suivantes :

  • Mise en correspondance et catégorisation automatiques des images : première en son genre, cette fonction classe automatiquement les photos et les différentes images des vidéos. Cela permet d’éliminer l’examen manuel des divers éléments de preuve redondants et la mise en corrélation des images inconnues. Elle identifie également les irrégularités, de sorte que les équipes d’investigation se concentrent sur les supports qui présentent un intérêt pour l’enquête. Ces algorithmes de pointe détectent automatiquement les objets comme les armes et les drogues dans les fichiers. Le système accélère également l’accès aux supports pertinents pour l’enquête en détectant et en catégorisant aussi le contenu, les documents et les captures d’écran à caractère pédopornographique.
  • Reconnaissance faciale et corrélation : sans équivalents, nos algorithmes automatisent la détection des visages dans les photos et vidéos stockées dans le système. Cela permet aux enquêteurs de croiser rapidement et avec précision les différents visages présents dans les supports.
  • Ingestion des données informatiques : les extractions de données d’ordinateurs peuvent désormais alimenter Cellebrite Analytics sous forme de source de données supplémentaire. Elles peuvent ensuite être traitées en même temps que les données issues des réseaux sociaux, du Cloud, des appareils portables et des opérateurs, pour doter les enquêteurs d’une vue globale sur les différents éléments de preuve collectés.
  • Intégration aux sources de données externes : l’intégration aux ressources Project VIC, CAID et autres bases de données avec valeur de hachage définie réduit l’impact psychologique des contenus choquants. La mise en corrélation des valeurs de hachage présentes dans les images permet d’identifier automatiquement les images potentiellement à charge pour l’enquête, puis de les classer dans des catégories prédéfinies. Il est également possible de classer et d’exporter les images détectées pour lesquelles aucune correspondance n’est établie afin de les communiquer aussitôt aux forces de l’ordre du monde entier.

La puissance des capacités d’apprentissage machine de Cellebrite Analytics accélère la résolution dans une multitude d’affaires, notamment celles qui concernent l’exploitation des enfants, les narcotiques, les gangs, la traite des personnes, la lutte anti-terrorisme et bien d’autres encore. Cette nouvelle version s’intègre également aux autres produits Cellebrite, notamment à la nouvelle édition du logiciel UFED Cloud Analyzer. Ce solide kit d’outils d’investigation permet désormais aux enquêteurs d’analyser les données issues des réseaux sociaux de domaine public en même temps que celles des réseaux sociaux ou de Cloud privés faisant l’objet d’un mandat, ainsi que celles des appareils portables, des ordinateurs et des opérateurs téléphoniques, pour aussitôt débusquer les preuves si cruciales dans une enquête.

« Chaque jour, les enquêteurs se heurtent à l’incroyable défi que représente le traitement du volume sans cesse croissant d’éléments de preuve numériques à leur disposition et qui, jusqu’à présent, impliquait une analyse et un examen manuels laborieux », déclare Yossi Carmil, Directeur adjoint de Cellebrite. « Grâce aux moteurs d’analyse spécialement conçus à cet effet, les enquêteurs peuvent organiser, analyser et croiser automatiquement toutes les différentes sources de données et se concentrer sur les éléments probants. Le tout donne aussitôt une vue globale et contextuelle qui réoriente l’enquête et l’accélère. »

Pour en savoir plus, visitez notre site : www.cellebrite.com.

 

Cellebrite : des outils de renseignement numérique pour un monde plus sûr

Les données numériques sont désormais au centre des investigations criminelles. Or, l’objectif de Cellebrite est de faciliter l’accès aux données et de les rendre exploitables. En tant que leader mondial du renseignement numérique avec plus de 60 000 licences déployées dans 150 pays, nous mettons à la disposition des forces de l’ordre, de l’armée, des services de renseignement et des entreprises la gamme la plus complète de solutions d’extraction, de tri et d’analyse numérique forensique du marché.

En permettant l’accès, le partage et l’analyse des données numériques stockées dans les appareils mobiles, les réseaux sociaux, les plateformes Cloud, les ordinateurs ou chez les opérateurs de téléphonie mobile, nos produits, nos solutions, nos services et nos formations vous permettent de résoudre rapidement les enquêtes les plus complexes. Voilà pourquoi Cellebrite est un leader incontesté sur le marché des solutions de renseignement numérique pour un monde plus sûr.

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]